sábado, agosto 04, 2007

Marcia Baila






Me encanta este video muy ochentoso de la canción Marcia Baila. Este tema es un clásico en Francia y mas de 20 años después de ser el Tube de l'Été (el éxito del verano), todavía lo ponen en la mayoría de las soirées parisiennes. Es interpretado por el dúo Rita Mitsouko.

Los Rita Motsouko es un dúo muy particular. En especial, su cantante Catherine Ringer quien a finales de los 70's y principios de los 80's, tuvo participación en algunos filmes pornográficos. Ella no niega su pasado, y dice que lo hizo para experimentar cosas nuevas (la aventura moderna según ella misma). Sin embargo, Serge Gainsbourg una vez le dijo puta frente a las cámaras.

La canción Marcia baila cuenta un poco la vida trágica de la coreógrafa argentina Marcia Moretto, profesora de baile de los Mitsouko, muerta de Cancer a los 32 años.

Post dedicado a Cereza.

Voici le parole:

Marcia Baila
Marcia, elle danse sur du satin, de la rayonne
Du polystirène expansée à ses pieds
Marcia danse avec des jambes
Aiguisées comme des couperets
Deux flêches qui donnent des idées
Des sensations
Marcia, elle est maigre
Belle en scène, belle comme à la ville
La voir danser me transforme en excité

Moretto
Comme ta bouche est immense
Quand tu souris et quand tu ris
Je ris aussi, tu aimes tellement la vie
Quel est donc ce froid que l'on sent en toi?

Mais c'est la mort qui t'a assassinée, Marcia
C'est la mort qui t'a consumée, Marcia
C"est le cancer que tu as pris sous ton bras
Maintenant, tu es en cendres, cendres
La mort, c'est comme une chose impossible
Et même à toi qui est forte comme une fusée
Et même à toi, qui est la vie même, Marcia
C'est la mort qui t'a emmenée

Marcia danse un peu chinois
La chaleur
Dans les mouvements d'épaules
A plat
Comme un hiéroglyphe inca
De l'opéra

Avec la tête
Elle danse aussi très bien
Et son visage
Danse avec tout le reste
Elle a cherché
Une nouvelle façon
Et l'a inventée.

C'est elle, la sauterelle
Ia sirène en mal d'amour
Le danseur dans la flanelle
Ou le carton.

Moretto
Comme ta bouche est immense
Et quand tu souris et quand tu ris
Je ris aussi, tu aimes tellement la vie
Quel est donc ce froid
Que l'on sent en toi ?

Mais c'est la mort
Qui t'a assassinée, Marcia
C'est la mort
Tu t'es consumée, Marcia
C'est le cancer
Que tu as pris sous ton bras
Maintenant
Tu es en cendres, en cendres
La mort
C'est comme une chose impossible
Pour toi
Qui est la vie même, Marcia
Et même à toi
Qui est foroe comme une fusée
C'est la mort
Qui t'a emmenée
Marcia ...


Publicar un comentario

 Suscribirse a este Blog